Le monde à portée de clic

Logistique : comment bien choisir les emballages isothermes ?

choix-emballages-isothermes-logistiqueDe nos jours, les entreprises sont nombreuses à déléguer certaines missions à d’autres sociétés. Ce cas de figure se présente quand elles ne possèdent pas les compétences nécessaires en interne, ou lorsqu’il convient de faire appel à un spécialiste. Cela arrive souvent pour le transport de marchandises par exemple. Elles s’adressent donc à des professionnels de la logistique qui pourront leur proposer des solutions adaptées à leurs besoins. A ce sujet, je me pose une question. Sur quels critères se basent-elles pour déterminer les emballages à utiliser ? Et surtout, quand faut-il opter pour des modèles isothermes ?

Tenir compte des produits transportés

Je ne sais pas pourquoi je m’intéresse à ce sujet. Peut-être à cause d’un reportage que j’ai vu à la télévision sur l’envoi de produits pharmaceutiques dans des pays pauvres. Toujours est-il que j’ai fait quelques recherches là-dessus. Et j’ai appris des choses très intéressantes. Par exemple, j’ai découvert qu’il existait des emballages isothermes spécialement conçus pour certains secteurs d’activité comme la santé, l’alimentaire et la logistique. Pour faire leur choix, les professionnels prennent en compte la nature des marchandises. Doivent-elles être conservées à l’abri du froid ou de la chaleur ? Est-ce qu’il y a une température à ne pas dépasser ? Sont-elles thermosensibles ? Autant de questions qui déterminent le choix du conditionnement, surtout pour une expédition sous chaîne du froid.

Les autres éléments à ne pas négliger

Outre la nature des produits, d’autres données sont étudiées telles que le mode de transport (voie aérienne, routière ou maritime), la durée, la destination et le climat. Il existe des emballages isothermes qui permettent de maintenir à bonne température des marchandises pendant 48h et ce, même si les conditions climatiques sont extrêmes. Cela dit, heureusement, sinon les aliments ou médicaments arriveraient en mauvais état et ne pourraient être consommés ou utilisés. Néanmoins, je suis impressionnée par ces technologies qui sont au service de la logistique. Grâce à celles-ci, nous pouvons manger des fruits de mer venus de l’autre bout de la France, nous avons la possibilité d’acheminer des échantillons et des prélèvements en toute sécurité et on trouve aussi des conteneurs isothermes pour transporter des charges plus lourdes.

Laisser une réponse

*