Le monde à portée de clic

Les bienfaits d’un puissant antioxydant : l’astaxanthine

antioxydant-astaxanthine-visionA une période, je souffrais d’éblouissements. Cela arrivait sans prévenir ce qui pouvait être très gênant, notamment au volant. J’en ai parlé avec mon ophtalmologiste qui m’a conseillé de faire quelques tests de la vision. En attendant d’en connaître l’origine, il m’a prescrit une cure d’antioxydant.

Un allié puissant et naturel

Jusqu’à mes récents éblouissements, je ne m’étais jamais intéressée aux compléments alimentaires. Je prenais de temps en temps de la vitamine C quand j’étais fatiguée, mais rien de plus. En cas de rhume, j’ai toujours le réflexe d’aller voir mon médecin. Il me suit depuis mon enfance et je suis sûre qu’il me donnera un traitement efficace.
Pour lutter contre ce désagrément oculaire, mon ophtalmo m’a prescrit de l’astaxanthine. Certains de ses patients ont eu le même problème que moi et grâce à cet antioxydant, il a progressivement disparu. Apparemment, c’est l’un des plus puissants disponible dans ce domaine. Cette substance aurait de nombreux bienfaits sur notre santé, notamment pour les personnes souffrant de troubles de la vision, comme la DMLA. J’en ai discuté avec ma mère et j’ai été surprise d’apprendre qu’elle connaissait ce complément, puisque mon grand-père en a pris quand il avait sa cataracte.

Un traitement efficace et facile à suivre

Suite à cette recommandation, je suis donc allée acheter des compléments alimentaires à base d’astaxanthine. Ils sont vendus en gélule. Pour commencer, je devais suivre une cure de trois mois, en prenant un comprimé par jour. Je le faisais le midi au moment du déjeuner. Ce n’était pas contraignant puisqu’il n’y en avait qu’un à prendre. Au début, j’avais tendance à l’oublier et au fur et à mesure, j’ai pris l’habitude. J’ai dû attendre quelques jours avant d’en ressentir les effets. Progressivement, mes éblouissements ont diminué, ils duraient moins longtemps. Puis ils ont fini par être moins fréquents avant de disparaître. Je pense renouveler l’expérience de temps en temps afin de réduire les risques de DMLA lorsque je serai plus âgée.

Laisser une réponse

*